HOMMAGE A ANDRE PERTUZIO
Doyen de l'Action Française

merkelmacron

Action Française 2 février 2019 00:11

Notre ami André Pertuzio, militant d'AF et grand résistant s'est éteint le 16 janvier 2019, à l'âge de 97 ans. Qu'il repose en paix.

L'Action Française a perdu son doyen d'âge André Pertuzio, grande figure de notre mouvement. Mesuré et équilibré dans ses propos et analyses, il était doté d'une très grande culture et d'une intelligence exceptionnelle mais aussi d'un esprit cartésien et d'un raisonnement empirique, influencé aussi bien par Auguste Comte que par Charles Maurras, père de l'empirisme organisateur.

Nationaliste intégral, il mena la résistance contre l'occupant Allemand durant la Seconde guerre mondiale en demeurant fidèle au Maréchal Pétain, à l'instar de Guy Steinbach, Paul Dungler, Jean Ebstein-Langevin et bien d'autres... Avec ce dernier il organisa une manifestation avec des jeunes de notre mouvement politique, le 11 novembre 1940, à la Place de l’Étoile durant l'occupation allemande.

Président de la Corpo, il s'était lié d'amitié avec Jean-Marie Le Pen, membre lui aussi de cette organisation étudiante. Il était également lié une grande amitié avec Roger Holeindre, autre figure du nationalisme français contemporain.

Spécialiste de géopolitique énergétique, il mena une grande carrière internationale en tant que consultant en matière d'énergie et de pétrole et apporta son analyse dans ce secteur en publiant des articles dans le journal de l'Action Française : « Aspects de la France » et « L'Action Française 2000 ».

Membre du Conseil d'Administration de l'Académie de Géopolitique de Paris, il organisa dans ce cadre des conférences et des colloques internationaux en collaboration avec Maître Elie Hatem, membre du Comité Directeur et avocat de L'Action Française.

Fidèle à la défense de la Mémoire du Maréchal Pétain, il s'associa avec Pierre Pujo aux manifestations rendues par l'ADMP (Association pour la Défense de la Mémoire du Maréchal Pétain), dirigée alors par le Général Le Croignec, et participait à tous les banquets de l'Action Française.

André Pertuzio avait été parmi les premiers à avoir alerté Marie-Gabrielle Pujo sur la dérive de l'Action Française, ce qui le choquait et l'attristait profondément. Mais il a vite été enchanté d'apprendre le redressement de notre mouvement politique par les mesures prises par notre Comité Directeur. Il a aussitôt adhéré à Amitié & Action Française en octobre dernier.

Choqué, il l'était aussi en apprenant le communiqué du CRAF (prédécesseur d'Amitié & Action Française) du 13 novembre dernier qui, selon lui, faisait « preuve des conséquences de la propagande républicaine qui a infesté l'esprit de la nouvelle génération qui vit dans l'ignorance de son histoire falsifiée... ». Ce communiqué insultant le Maréchal Pétain, Jean-Marie Le Pen, etc., remettait en cause le combat de l'Action Française et ses engagements politiques constants.

André Pertuzio nous a quittés certes, mais nous suivons ses conseils et sa sagesse pour le salut de la France.