"Une espérance collective ne peut... pas être domptée.
Chaque touffe tranchée reverdit plus forte et plus belle.
Tout désespoir en politique est une sottise absolue"

Charles Maurras

 

L'Action Française fut fondée en 1899 dans le contexte de l'affaire Dreyfus et c'est à Charles Maurras - le Maître de Martigues - que nous devons ce chef d'oeuvre de l'intelligence politique au service de la France seule depuis 120 ans.

L' Action Française n'est pas un parti et rejette la démocratie mais entend être la voix du pays réel. Démophile, son dessein n'est pas de prendre le pouvoir mais de l'arracher des mains de l'anti-France pour le remettre entre celles des Capétiens.

L' Action Française s'adresse aux Français soucieux de l'intérêt national et invite tous les patriotes à découvrir la pensée de ses maîtres pour montrer au peuple de France la voie royale du salut national.

La France est décapitée depuis Louis XVI…. Elle n’a plus de chef !

L'Action Française18 mai 2019 20:52 Jean François Maréchal

gj
par Jean-François Maréchal

Quelque chose est choquant dans le sacrifice de ces deux sous-officiers, par une nuit tropicale bien claire et non pas, soi-disant, bien noire, comme pour excuser un ordre irresponsable…
Un commando est et doit être commandé par un officier sur le terrain!
La république ne trouverait-elle plus d’officiers prêts à mourir pour elle? Il est vrai qu’on ne dit plus Vive la France ou jadis Vive le roi, mais vive la République devenue anonyme… On ne dit même plus la République française!
Ce n’est pas étonnant… surtout en période de si forte contestation qu’un président n'a été élu que par 17 ou 18% (on ne sait même pas) des suffrages exprimés (on dit plutôt et toujours 34% des votants). Plus d’un Français sur deux ne vote même plus, comme dans la soi-disant plus grande démocratie, les U.S.A…

C’est plus facile, trop facile d’envoyer au casse-pipe un engagé ou un volontaire par vocation et par idéal, en restant dans son bureau…
Sous l’Ancien Régime, c’était la Noblesse qui se battait et payait "l’impôt du sang", à la différence du Tiers-Etat, dont la fonction était la « production » (en temps de guerre, elle devait continuer et ce n’était pas les femmes qui l’assuraient!), qui payait, alors, par solidarité et nécessité l’impôt monétaire…

Un assaut était toujours donné par un noble (d’où son nom…) qui chargeait en tête! Si Joffre, Foch et autres avaient avaient dû faire de même, il n’y aurait peut-être pas eu de « Grande Guerre ». 
Et même Bonaparte, dans cette tradition, au Pont d’Arcole, lors de la Campagne d’Italie,  était en tête de son armée!
La plupart des rois de France faisait de même!
Macron chef des armées? Un bon chef, par grandeur d’âme et par principe, n’envoie pas ses soldats à l'abattoir sans être commandé...

La France est décapitée depuis Louis XVI…. Elle n’a plus de chef!